Archive for April, 2010

Nouveau projet Open ERP

Thursday, April 22nd, 2010

Site web Optique Sergent

Nous sommes heureux d’avoir été choisi par l’un des leaders de la vente en ligne d’articles d’optique www.optique-sergent.com pour la refonte complète de leur site marchand et la gestion de leur back-office. (more…)

Google revisite le référencement

Sunday, April 18th, 2010

Google vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité à son algorithme de recherche : la recherche en temps réel. Cette nouvelle fonctionnalité a pour but de prendre en compte en temps réel les informations présentes sur les principaux réseaux sociaux, sites internet et blogs.

Cette nouvelle fonctionnalité repose sur une dizaine de nouvelles technologies qui ont la capacité de traiter plusieurs millions d’informations en temps réel.

Ceci va inciter les sites à exploiter les réseaux sociaux ainsi que la création de pages et de contenu sur ce type de plate-forme, car ceux-ci constituent un levier de référencement naturel efficace et désormais incontournable.

JMyCarousel, développé par E-nova, a été élu parmi les 30 meilleurs carousels d’Internet

Sunday, April 18th, 2010

jMyCarousel

Le site vivalogo.com a publié récemment sa liste des 30 meilleurs diaporamas et carousels du web parmi lesquels figure JMy Carousel, le module développé par E-nova technologies.

(more…)

Un moyen simple et rapide d’améliorer son référencement

Sunday, April 18th, 2010

On l’oublie souvent, mais il existe un moyen simple et efficace pour améliorer le positionnement d’un site web sur internet, et sur Google en particulier.

Google attribue à chaque site web une note qu’on appelle le « page rank ».  C’est le page rank qui détermine en majeure partie le positionnement du site sur Google. Si le page rank est élevé, le site apparaîtra dans les premiers résultats. Si il est faible, le site apparaîtra seulement aprés plusieurs pages.

Le calcul de cette note est basé sur la notion de popularité. En d’autres termes, plus un site est populaire, plus il aura de liens qui pointeront vers lui sur internet.  En toute logique, pour obtenir un page rank élevé, il convient d’obtenir des liens d’autres sites pointant vers le vôtre. Pas facile me direz-vous, et mettre en place cette mécanique peut s’avérer longue et coûteuse.

Heureusement, il existe un raccourci ! Pour enrichir leur classement de sites web et qualifier ceux-ci, Google et d’autres moteurs de recherche utilisent des annuaires tiers.  Ces annuaires classent les sites web par thématique et disposent de mécanismes de contrôle très drastiques afin d’assurer la qualité des sites qui y sont inclus. En conséquence, Google et les autres moteurs de recherche estiment que ces annuaires sont dignes de confiance, et la simple présence d’un site web dans ces derniers suffit à lui faire gagner du page rank.

L’astuce consiste donc simplement à référencer votre site web dans ces annuaires. D’un point de vue pratique, c’est très simple puisqu’il suffit de soumettre un formulaire électronique avec les détails du site web : une url, une description, un titre, et c’est parti.

A noter quand même que la soumission du site ne garantit pas  son intégration dans l’annuaire. En effet, comme dit plus haut, la force de ces annuaires repose sur la qualité des sites web qui y sont listés. Il est donc pré requis de soumettre un site présentant un intérêt pour les internautes.

L’algorithme de calcul de page rank de Google repose principalement sur 2 annuaires : Yahoo Directory, et Dmoz. Le premier est l’annuaire de la célèbre firme du même nom . Le deuxième, Dmoz, est un annuaire maintenu par une communauté de bénévoles.  L’inscription dans Yahoo Directory est gratuite pour les sites web non commerciaux, sinon la modique somme de 200 Euros est demandée mais en échange une insertion sous 48 heures sera effectuée.

Rentrer chez Dmoz est un poil plus compliqué, et peut prendre du temps puisque cela dépend du bon vouloir des bénévoles qui sont en général très occupés, et gèrent des listes d’attente pouvant aller jusqu’à plusieurs milliers de sites web.

Une fois intégré, la simple présence de votre site web dans ces annuaires peut vous faire gagner jusqu’à deux points de page rank  (sur 10). Il s’agit donc là d’un très bon rapport temps passé / résultats obtenus.

Alors, facile n’est-ce pas ?

Investissement et nouvelle interface pour le célèbre progiciel de gestion intégré Open ERP

Wednesday, April 14th, 2010

Le nouvel interface de Open ERP

La société Sofinnova Partners vient d’investir 3 millions d’euros dans le progiciel de gestion intégré Open ERP. Ces nouveaux fonds permettront de développer le logiciel, la mise en place d’un réseau mondial de partenaires et l’extension des offres de maintenance et des solutions de type SaaS.

Créée en 2005 par Fabien Pinckaers, la société a vu sa popularité rapidement augmenter grâce notamment à une communauté composée de plus de 300 membres et un réseau d’intégrateurs établis dans 26 pays. Le logiciel OpenERP est composé de plus de 500 modules et traite la comptabilité, la facturation, la gestion de la relation client, la gestion des projets, le suivi des stocks… (more…)

La bonne note des logiciels libres

Wednesday, April 14th, 2010

Innovation. Solution anti-crise. Le logiciel libre se porte bien notamment sur le marché français.

gnu

Le symbole du logiciel libre : un GNOU tout puissant.

Une étude organisée par l’April (association de promotion et de défense du logiciel libre) sur un panel de 600 sociétés, met en avant le rôle grandissant des logiciels libres dans la stratégie des entreprises. En effet selon l’enquête, les logiciels libres obtiendraient un 9/10 dans la matière « innovation » !

C’est en tout cas ce que révèle le sondage, où 9 entreprises innovantes sur 10 déclarent appuyer leurs développements sur au moins une technologie libre. 63 % de ces sociétés avouent même utiliser majoritairement des solutions libres, principalement pour les technologies Internet, puis les systèmes d’exploitation et les langages et environnement de développement et bases de données. Seule remarque importante à préciser par rapport à cette enquête, la notion d’innovation est estimée par l’entreprise elle-même. Ainsi 70% d’entre elles se déclarent innovantes alors que seulement 30% reçoivent des aides à l’innovation.

Cependant, cette précision ne doit pas masquer la bonne santé des logiciels libres. Et notamment en France. En effet, avec 33% de croissance en 2009, notre pays possède le titre honorifique de champion d’Europe en terme d’adoption de solutions libres.

Selon l’étude menée par le cabinet de conseil Pierre Audoin Consultants (PAC), ce marché a représenté, en France, un chiffre d’affaires de 1,47 milliard d’euros pour l’année écoulée. Et cette tendance devrait se poursuivre en 2010 avec une croissance estimée à 30%. Ainsi, même si l’open source ne représente que 4% du marché français des logiciels et des services informatiques, plusieurs indicateurs semblent passer au vert pour souligner son développement. A commencer par sa croissance durant la crise.

On pourrait même ajouter que la crise à dynamiser ce secteur au détriment des éditeurs traditionnels. En effet, les logiciels libres sont une solution viable et moins onéreuse permettant ainsi une réduction des coûts notamment durant des périodes plus difficiles.

Autre point jouant en faveur de l’open source, sa professionnalisation. En effet, le secteur est passé d’un concept novateur à un produit mature utilisé par un nombre grandissant d’entreprises. Ainsi, les logiciels libres se sont imposés dans des domaines industriels comme l’aéronautique, où Boeing et Airbus appuient leurs développements sur l’environnement de programmation open source Eclipse.

Ainsi au fil des années l’open source a gravi les échelons, en passant des progiciels de gestion de la relation client à la gestion de contenus, au décisionnel et maintenant au BPM (Business Process Management). De même, le fait que l’un des leaders des progiciels de gestion en open source, Open ERP, récolte trois millions d’euros auprès d’investisseurs privés, montre la confiance grimpante accordée à ce secteur.

Enfin, si vous recherchez un partenaire spécialiste en solutions Web Open Source, pensez à votre agence web Franco-Indienne favorite !!

La fête de Holi

Wednesday, April 14th, 2010

Holi; le festival des couleurs

Le 11 et 12 mars dernier, l’Inde célébrait Holi, festival mondialement connu pour ses couleurs. Cette fête hindoue se déroule chaque année début mars le jour de pleine lune et marque l’équinoxe de printemps. Elle permet également la célébration de la crémation de Holika…un petit détour par la mythologie hindoue s’impose alors.

En réalité plusieurs légendes expliquent l’origine de Holi et d’où vient cette appellation. L’une d’elle raconte qu’un roi nommé Hiranyakashipu, était si fier et arrogant qu’il souhaitait que l’on le vénère tel un dieu. Or son fils, Prahlad, restait fidèle à la divinité Vishnu. Le roi décida alors de supprimer son fils mais il s’avéra que celui-ci échappa à différents traquenards (morsure de serpent, chute d’une falaise). La sœur du roi, Holika, avait le pouvoir de résister aux flammes. Ainsi, le roi défia son fils de s’allonger dans les flammes avec sa tante. Celui ci accepta, et finalement, contre toute attente, il en ressortit indemne alors que Holika mourût. Sa foi en Vishnu l’avait préservé. Depuis, c’est en hommage à Holika que l’on baptisa cette fête Holi.

Ainsi, le soir du premier jour de la fête, un feu est allumé pour rappeler la crémation de Holîka. Le second jour les gens se retrouvent dans la rue et se jettent des poudres colorées et des peintures tout en s’exclamant« Bura na mano, Holî hai » (« Ne soyez pas fâché, c’est la Holî ». De plus ces couleurs ont une signification bien précise, le vert pour l’harmonie, l’orange pour l’optimisme, le bleu pour la vitalité et le rouge pour la joie et l’amour. Les rues deviennent alors un vrai terrain de jeu, autant pour les enfants que pour les adultes. Et c’est également en cela que réside la grande force de Holi, à savoir que ce jour les différences sociales, si fortes en Inde, s’estompent. En effet durant ce festival, il n’est plus vraiment question de castes mais davantage d’échanges de cadeaux ou de mets. Il est alors coutume de boire le Thandaï, un mélange étonnant de lait, d’amandes, d’épices et de cannabis…toléré ce jour là uniquement !

Et si vous voulez un aperçu de comment Holi se fête à E-nova, reportez-vous à cet article ;-)

Comment optimiser votre site e-commerce

Wednesday, April 14th, 2010

Personnalisation des contenus, annuaires e-commerce, Rich Media. Autant de moyens de dynamiser votre site marchand.

Votre projet e-commerce prend forme ou possède déjà sa clientèle, mais vous souhaiteriez passer au stade supérieur ? Gagner en visibilité, optimiser votre site, améliorer votre taux de conversion des visiteurs. Voici les dernières constatations et tendances à appliquer.

Personnaliser le contenu.

Tournons nous d’abord vers nos amis américains. En effet, même si l’innovation et les bonnes idées proviennent de partout, force est de constater que le marché américain garde un léger temps d’avance. Ainsi ne nous privons pas de leurs découvertes.

Premier constat, selon un sondage réalisé par Omniture, moins d’un e-commerçant américain sur cinq propose un contenu personnalisé. Par cela, il faut entendre un contenu lié aux derniers achats effectués, des offres promotionnelles en rapport avec les habitudes de consommation, des publicités répondant aux recherches déjà effectuées.  Une fois de plus, prenons la métaphore de la vie, la vraie, il est impensable de penser qu’un commerçant ne mette pas en avant ses promotions lorsqu’un client lui demande conseil.

On note également des modifications apportées aux résultats de recherche. En effet, si la grande majorité lie ces résultats  sur une correspondance entre mots clés, certains e-commerçants avisés prennent en compte l’existence de promotions, la quantité de produits en stock, le taux de transformation des articles, les marges ou profits réalisés sur un produit pour « qualifier » la liste de résultats.

Dans les deux cas pourtant, ces améliorations ne sont adoptées que par une minorité de marchands. Ainsi, si vous souhaitez vous démarquer et posséder une longueur d’avance sur vos concurrents, tentez de davantage personnaliser vos contenus. Cela représente certes un investissement non négligeable puisque personnaliser un site e-commerce pour y introduire une certaine forme d’intelligence ou au moins de mémoire n’est pas toujours une intervention bénigne, mais comme pour tout investissement cela peut être payant à terme !

Enfin, le dernier point à relever de cette étude concerne les recommandations des produits faites par le e-commerçant. Celles-ci se basent majoritairement sur les achats réalisés par les autres clients, les produits aux caractéristiques semblables ou encore la mise en avant des produits en promotion. En revanche et assez incroyablement, seulement 16% des sondés,  se basent sur le comportement d’achat passé du visiteur… Encore une fois, imaginez un commerçant, un vrai, ne proposant pas à son client le produit qu’il a pourtant l’habitude d’acheter. Dis comme ça, ça fait réfléchir.. alors pourquoi ne pas implémenter ce réflexe banal et logique dans son site e-commerce ??

S’adapter à son public

On ne s’adresse pas à tout le monde de la même manière. Ainsi, un site e-commerce destiné à un public de senior ne va pas communiquer avec les mêmes règles qu’un site destiné à un public d’adolescent. Il en est de même pour les contraintes culturelles où les codes couleurs, les messages et la disposition peuvent-être complètement différents.  Etant entre l’Inde et la France, je peux vous dire qu’un site E-commerce faisant fureur en Inde n’en ferait sans doute pas de même dans nos pays occidentaux. Les habitudes d’achat et les comportements des acheteurs étant tellement différents (très organisé et sobre pour les occidentaux, et très désorganisé et coloré pour les Indiens) qu’il serait impossible d’avoir un seul site web pour les 2 publics au risque de complètement défidéliser l’un d’eux.

Utiliser le Rich Media à bon escient.

Ce phénomène est de plus en plus présent sur les sites marchands. Il peut s’agir d’essayage virtuel, de visualisations en 3D ou encore de démonstrations en direct.

Attention, il faut avant tout se poser la question de savoir si cela apporte quelque chose à l’internaute, notamment dans le cas d’une vidéo. Et éviter à tout prix de n’ajouter qu’un gadget… certes sympa à réaliser pour vous, mais faisant perdre du temps au visiteur.

Gadget, mais gadget haut de gamme et faisant la différence, la possibilité d’un essayage virtuel, qu’il s’agisse de lunettes ou bien de costumes, représente un plus pour le site marchand. En effet, la présence d’un tel outil a tendance à augmenter significativement les taux de conversion, toujours d’après l’étude. Cela peut se comprendre par l’action de différenciation avec les autres sites e-commerce du même genre, car sur 100 sites similaires il est évident que les internautes choisiront le plus « sympa » (facilité d’utilisation, précision, et taux de satisfaction généré). En revanche, il faut savoir que ce type de technologies est souvent onéreux, en plus du délai de chargement qui peut parfois être plus long, et les problèmes de compatibilité inter-browsers dû à l’utilisation de plugins.

N’oubliez pas ce qui se passe en dehors de votre site.

On parle, on parle… mais un moyen direct simple et rapide d’augmenter la visibilité de votre site consiste encore à se référencer sur les annuaires e-commerce de la toile. E-komerco, wizishopping, voici quelques plateformes et portails de sites marchands qui permettront d’améliorer votre référencement et donc de générer des visiteurs directs. Après, libre à vous de les transformer en adaptant votre E-stratégie pour atteindre vos objectifs et coller à votre public.