Point d’autorité sans légitimité

Point d’autorité sans légitimité


« Si l’autorité n’a pas d’oreille pour écouter, elle n’a pas de tête pour gouverner. »
Proverbe danois

Contrairement au Roi Soleil, être chef de projet ne vous confère aucun droit divin. Gardez toujours cette idée à l’esprit. Ne vous faites aucune illusion. En tant que chef, vous allez très fréquemment vous heurter à la résistance de vos collaborateurs. Etre chef de projet signifie :

  • Faire des arbitrages
  • Définir des priorités
  • Régler des conflits
  • Trouver des compromis
  • Gérer des intérêts contradictoires

Ce type d’activité, c’est inévitable, est susceptible de générer de la crispation, provoquer des tensions, voire susciter un rejet total. La tentation est grande alors de recourir à l’autorité pour imposer vos choix. Grossière erreur !

L’autorité ne se décrète pas

Elle s’acquière seulement au fil du temps par l’efficacité de vos décisions et à l’aune des résultats que vous obtiendrez. Votre autorité ne sera effective que si vous en imposez naturellement.

Ne vous méprenez pas. Il ne s’agit pas de bomber le torse et de montrer vos muscles. Le respect de vos collaborateurs ne se gagne qu’au terme d’un long parcours au cours duquel vous allez devoir faire vos preuves. Tous vos faits et gestes, chacune de vos réactions, la moindre décision seront systématiquement inspectés à la loupe.

Le petit précis du chef de projet

N’ayez crainte et distinguez-vous en manifestant toutes les qualités d’un véritable chef de projet. Faites preuve de :

  • Clairvoyance
  • Sang-froid
  • Retenue
  • Acuité
  • Esprit d’initiative
  • Transparence

Evitez d’imposer vos choix par la force

Il ne sert à rien d’agiter votre étiquette de chef comme un bâton visant à remettre les infidèles sur le droit chemin. Il n’y a rien de plus détestable qu’un chef de projet capricieux qui passe son temps à transmettre des ordres dont lui-seul saisit le sens. Toute décision doit être argumentée et orientée exclusivement dans le sens de l’intérêt général, autrement dit : la réussite de vos projets.

La pédagogie, votre meilleure arme

Si votre message est mal perçu, prenez le temps de le contextualiser dans le cadre général du projet. Ne vous enfermez jamais dans un schéma réduit au rapport hiérarchique et étriqué que vous entretenez avec vos équipiers. Aidez-les à prendre de la hauteur et à aborder leur problématique particulière en adoptant une perspective globale.

Toute tâche spécifique doit systématiquement être décrite dans un contexte d’ensemble. La pédagogie est toujours plus efficace que l’autoritarisme. Utilisez-la comme une huile lorsque les rouages de votre projet sont momentanément grippés.

Soyez diplomate

Plus vous vous engagerez dans un rapport de force avec vos équipiers, plus votre autorité sera contestée. Essayez au contraire d’être conciliant (sans être complaisant), de privilégier le compromis à l’affrontement. Le sens de la diplomatie sera votre meilleure arme pour résoudre les conflits.

Posez-vous en médiateur plutôt qu’en juge. Mais demeurez lucide en toute circonstance. Vos décisions doivent toujours être guidées par le sens de l’intérêt commun. En respectant ces principes fondamentaux, vous serez très vite perçu comme le pilier autour duquel repose tout l’équilibre de votre projet.

A bas les privilèges

Ne concédez aucun privilège particulier. Ne faites grâce d’aucune faveur personnelle. Mais n’ayez recours à la sanction qu’en cas d’extrême nécessité.

Si vous observez des manquements répétés aux règles élémentaires de travail en équipe, réagissez avec calme et détermination. Organisez un face-à-face avec l’élément perturbateur et faites comprendre subtilement votre agacement sans manifester de signes extérieurs d’agressivité.

Le dialogue dissipe les malentendus

Encore une fois, montrez-vous pédagogue et tentez d’expliquer en termes simples et directs en quoi le non-respect des règles communes fait peser un risque pour le bon avancement du projet. Puis, essayez de comprendre les raisons pour lesquelles vos instructions sont ignorées. Vous serez surpris de constater que les signes de désobéissance résultent très rarement d’une volonté réelle de nuire.

Bien au contraire, les règles de groupe sont la plupart du temps contournées car jugées inefficaces ou contre-productives à la suite d’une interprétation personnelle erronée. Si tel est le cas, il est de votre devoir d’expliquer le bien-fondé de votre modèle organisationnel et de faire valoir l’utilité des consignes qui s’appliquent aux membres de votre équipe.

Ayez l’oreille musicale

Etre chef de projet, vous l’aurez compris, c’est être quelque part chef d’orchestre , et donc veiller à l’harmonie de votre groupe. Vous êtes celui qui donne le la et bat la mesure. Il vous faut prêter l’oreille à la moindre fausse note et faire vibrer vos instruments à l’unisson.

Pour cela, nul besoin d’avoir recours à la force. Maîtrisez simplement votre espace et considérez chacun de vos partenaires avec tout le respect qui leur est naturellement dû. Et en retour, vous serez également respecté. Vous serez même surpris de constater qu’on se battra pour avoir le privilège de jouer dans votre groupe. Musica maestro !


Cédric IGGIOTTI

Project Manager E-nova Technologies

Posts Voisins:

Tags: , ,

Vous pouvez laisser une réponse pertinente et obtenir ainsi un lien en Dofollow!

2 Résponses to “Point d’autorité sans légitimité”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Khalil Maaouni, E-nova Technologies. E-nova Technologies said: Point d’autorité sans légitimité http://t.co/8OzWpII par notre cher Cédric, chef de projet Web chez E-nova #Management #Tips [...]

  2. Mutuelle says:

    Bonjour,

    Je trouve que l’article est très bien et j’ai beaucoup apprécié la derniere phrase.

    Je trouve que la formule est très bien trouvé !

Laisser une réponse

CommentLuv Enabled

Merci de me notifier tout nouveau commentaire par mail. Vous pouvez aussi souscrire à cet article sans laisser de commentaire.