Management: Entre France et Inde

Lolitta Cabeza "Indo-French Team"

Je ne vous apprends rien si je vous dis que la culture indienne est tellement différente de la notre. Bien entendu cette différence a un impact direct sur tout ce qui est management, communication, façon de travailler et donc affecte la performance d’une équipe.

Dans un monde globalisé, les projets sont de plus en plus gérés par des équipes multiculturelles.  Bien entendu, pour les entreprises, cela signifie une plus grande exposition au challenge de la collaboration, mais également,  plus de compétences et  de nouvelles méthodes de travail.

Comme vous l’avez sûrement vécu si vous avez eu recours à l’outsourcing,  lorsque cette différence n’est pas  managée correctement elle ralentie le processus, voire agit comme un inhibiteur au niveau de l’avancée d’un projet et ce, même si vous avez des compétences exceptionnelles au bout du fil. Je vous parlerai ici d’exemples qu’on vit au quotidien à E-nova.

Les subtilités du  « non » Indien

Ayant une notion du temps complètement différente de la notre, un collègue indien vous dira toujours « oui» même si il sait pertinemment que cela peut s’avérer complexe. Pourquoi ? Tout simplement parce que pour lui, rien n’est impossible ! L’important est avant tout que le projet soit réalisable, le comment du pourquoi, c’est à nous de l’expliquer et de le planifier! Là fut toute la difficulté à mes débuts ! Je me souviens d’une remarque que l’un des chefs de projets français m’avait faite:

Nos collègues disent tout le temps « oui »  et voient tout de façon positive. Mais de mon coté, comment je fais pour savoir si tout se passe correctement et si il n’y a pas un problème quelque part ? Faute de savoir ces choses là à nos début on commet souvent des erreurs qui peuvent s’avérer lourdes, mais à force on apprend à lire la vérité qui se trouve entre les lignes et c’est en ça qu’on se différencie de la concurrence en place”

Pour moi, toute la subtilité réside dans la capacité à détecter un oui qui en réalité signifie « non ton plan ne va pas fonctionner, il faut essayer quelque chose d’autre ». C’est véritablement le premier défi qui attend un manager ayant pour charge de travailler avec une équipe indienne.

Ne jamais perdre la face

Il est très important de souligner que dans la culture indienne, comme on retrouve souvent en Asie, on ne doit pas perdre la face. Jamais on ne viendra vous voir pour vous dire que certains points ne sont pas compris ou que l’on est dans l’incapacité de réaliser une tâche. De la même façon, un collègue indien ne se risquera pas à vous dire qu’il a fait une erreur ou qu’il a une mauvaise nouvelle. La plupart du temps, ne rien dire et contourner le problème sera  considéré comme la meilleure solution !

Soyez à l’écoute

Je ne pense pas que chercher à supprimer le multiculturalisme au sein d’une même entreprise soit utile. Au contraire, il faut apprendre à mettre en commun nos valeurs et nos codes de conduites. Du moins c’est la philosophie qui prévaut au sein de notre agence web offshore.

Bien entendu, cela ne se fait en un jour mais la communication reste la clé du succès. Comprendre les « pourquoi » permet d’éviter bien des soucis ! Etre à l’écoute c’est aussi pourvoir mieux mélanger nos cultures et ainsi puiser et choisir les meilleures pratiques.

Aujourd’hui, les différences culturelles sont de moins en moins perçues comme un obstacle mais davantage comme une source de créativité et de performance. Même s’il est vrai que la culture indienne est de plus en plus influencée par celle de l’Occident changera-t-elle pour autant ? J’ai tendance à penser que le trend est tout autre et que c’est bien nous européens qui auront à nous adapter!

Namaste.

Lolita
Business Developer E-nova Technologies

Posts Voisins:

Tags: , , ,

Vous pouvez laisser une réponse pertinente et obtenir ainsi un lien en Dofollow!

Laisser une réponse

CommentLuv Enabled

Merci de me notifier tout nouveau commentaire par mail. Vous pouvez aussi souscrire à cet article sans laisser de commentaire.