Pénurie de travailleurs dans le secteur informatique ou simple mirage ?

Le constat : Une dissension offre/demande

emploi informatique

Par mon travail dans les Ressources Humaines, et plus particulièrement dans le secteur informatique, j’ai été amené à m’intéresser à la pénurie de cadres récurrente que semble connaître ce secteur.

En effet, en lisant par exemple le baromètre semestriel pour l’emploi cadre informatique publié conjointement par l’APEC et SYNTEC Numérique, on s’aperçoit de deux tendances lourdes dans ce secteur. D’une part, le nombre d’offres d’emploi émanant des entreprises est en net augmentation : avec une hausse de 74%, le secteur informatique représente environ 29 % des offres cadres en France tous secteurs confondus, et d’autre part la pression sur les salaires est de plus en plus forte.

Jacques Froissant (spécialiste du recrutement dans le secteur IT et fondateur de www.altaide.com et de www.moovement.fr) considère ainsi que la France a pris un retard important dans la formation informatique ce qui crée un décalage important entre l’offre d’emploi et la demande de travail dans ce secteur.

Il est vrai qu’aujourd’hui toutes les entreprises se mettent au numérique que ce soit à travers la publicité web, l’e-commerce, les applications mobiles… Le secteur numérique représente ainsi plus de 700 000 créations d’emplois pour ces 15 dernières années et pèse aujourd’hui 3.2% du PIB français.

Mais en comparant ce taux avec d’autres pays occidentaux où ce secteur représente plus de 5 % du PIB, on se rend compte du retard français dans ce domaine. On peut donc imaginer que le potentiel de développement reste important et que le rythme des créations d’emplois devrait également rester soutenu dans les années à venir. Or cette dissension entre l’offre et la demande d’emploi va amener à court terme une pénurie de développeurs qu’ils soient débutants ou expérimentés, une hausse des salaires à l’embauche et cela va également obliger les entreprises à être les plus attractives possibles vis-à-vis des postulants.

Si rien n’est fait au niveau national pour créer des formations adaptées et pour inciter les jeunes à épouser ce secteur porteur, ce déficit de main d’œuvre pourrait aller jusqu’à pénaliser l’ensemble de l’économie française à long terme.

Pénurie illusoire ?

Mais cette thèse défendue par J.Froissant est considérée par certains comme un « trompe l’œil de l’effet pénurie ». Il semblerait en effet que les pratiques de recrutement dans le secteur informatique diffèrent des autres secteurs et créent un sentiment de pénurie permanente. Mises en concurrence par leurs clients qui font faire plusieurs estimations auprès de différentes entreprises, les SSII lancent très souvent des campagnes de recrutement avant même d’avoir signé les contrats. Elles anticipent en fait sur l’éventuelle acquisition du projet. C’est ainsi que le nombre d’offres d’emplois affichées est bien supérieur au nombre de postes réellement proposés. Les entretiens vont donc être nombreux mais les embauches réelles bien moindre et cela va créer une impression de rareté sur les compétences recherchées. De surcroît, les recruteurs vont utiliser simultanément tous les moyens à leur disposition pour embaucher tels que les CVthèques ou les réseaux sociaux, ce qui crée une présence massive sur le net. La faiblesse des embauches qui suit cette importante demande sur la toile ne fait que décupler le sentiment de pénurie sur le marché de l’emploi IT.

Nous pouvons donc conclure que la pénurie dans le secteur informatique est assez cyclique (elle coïncide avec les pics de croissance), elle est donc loin d’être aussi forte que certains l’affirment.  Mais ce secteur reste malgré tout porteur, il est donc important d’investir dans la formation de nos futurs informaticiens car je n’en doute pas, l’informatique fait et fera parti de nos vies de demain.

Maxime

Human Resource Executive E-nova Technologies

Posts Voisins:

  • Aucun post voisin

Vous pouvez laisser une réponse pertinente et obtenir ainsi un lien en Dofollow!

2 Résponses to “Pénurie de travailleurs dans le secteur informatique ou simple mirage ?”

  1. Un simple mirage, du moins dans ma région où il en reste toujours trop.
    Geek attitude recently posted..Agressé et dépouillé pendant les émeutes de Londres, Sony lui remplace sa PSPMy ComLuv Profile

  2. les geeek c’est comme les médecins, yen a beaucoup mais pas partout

Laisser une réponse

CommentLuv Enabled

Merci de me notifier tout nouveau commentaire par mail. Vous pouvez aussi souscrire à cet article sans laisser de commentaire.